Guillaume LOUIS, conteur, musicien
rencontre imprévue Guillaume LOUIS

Le jour des grimaces est le jour où le froid commence à s'installer en lorraine, celui durant lequel nos ancêtres fabriquaient des lanternes taillées dans les plus gros navets ou les betteraves fourra-gères récoltées à cette période, pour les bêtes rentrées à l’étable. Ces lanternes servaient à éclairer le village lorsque la nuit tombaient tôt, afin qu’on y repère aisément les maisons et les fontaines.

C'est le jour antique où la porte du royaume des morts s'ouvre pour que les ancêtres puissent ve-nir rendre visite à leur descendance, échanger quelques nouvelles, se réchauffer à leurs fourneaux et partager leur repas. Cette nuit donne lieu à des fêtes déguisées, où les codes sont mélangés entre le masculin, le féminin, le vivant et le revenant. Période où l’on accompagne l’endormissement de la nature par un hommage aux morts, repris par la chrétienté, et que l’on retrouve dans la ma-cabre fête d’Halloween.

Le jour des grimaces, c’est celui où l'on prépare la première veillée d'hiver, celle où les vieilles histoires refont surface, les histoires qui effraient, celles qui font réfléchir, celles qui font rire aussi: la vieille misère qu'on traite de sorcière, l'enfant idiot qui fait des bêtises, le riche du village qui a peur de tout perdre, la mort qui se fait attraper... autant d'histoires qui nous révèle l'état d'esprit ambiant, l'imaginaire qui se rattache à cette période de l'année, où l'on se préparait aux rudesses de l'hiver, dans un rituel de convivialité.

Jauge : non limitée, public à partir de 4 ans
Durée du spectacle : 1h
Temps d'installation : 1h
Contraintes techniques minimales: scène 4mx3m, hauteur plafond 2m45, 2 prises 16 A

‹div class="push"›‹/div›